FEUILLE GOMME CRAYON

INTERPOLATION ABYSSALE

Mai
31

LuciolesMoi, Patrick.

Mystère, retour à la case départ. J’ai la tête qui tourne, qui tourne comme ma sportive dans les boulevards de la pseudo-capitale. Seul. Que faire ? Chercher la recette. Conjurer mon sort, oublier. Odorante liberté inaccessible.

Freddy ne m’aide pas, quelle bête, et pourtant je lui fournis l’avancée de mes recherches et de mes contacts. Un jour, je le presserai, sa visage entre mes mains ; clac !

J’ai beau parcourir dans tous les sens les archives du ministère du goût et des saveurs. Je retombe toujours sur le même homme : Stan. Originaire de la réunion, … LIRE LA SUITE ...

DE-MEDEFIFICATION

Mai
31

Airplane

Jonathan :

Rio, je décampe. Blanchiment d’argent. Inceste. Tricherie au scrabble du club « Les vieux de la vieille ». Je me rabats sur un sandwich triangle thon / tomates offert par ma voisine. Elle me plaît. Je me dis pourquoi pas. Enfin, une de plus. Elle n’a plus de batterie, je lui prête mon téléphone. Elle veut jouer à « Snake », passer le temps. Je suis là, il faut que je l’attaque. Je me vois bien lui expliquer les consignes d’évacuation en cas d’urgence. Surprenant mais ça fonctionne. Protection. Instinct de femme.

Madeline :

Enfin, je le tiens … LIRE LA SUITE ...

ACCOUPLEMENT

Avr
05

Michoko

Claire avait en tête une histoire. Il était tard et ses deux fils âgés de cinq ans devaient se coucher. Elle même, après une dure journée de travail, se laisse porter par son imagination :

Au pays des bonbons,

Vivent trois gentils garçons.

Simplement Mi, Cho et Ko,

Plus beaux que des oréos.

Éparpillés dans leur coin,

Ils cherchent un amour certain.

Mais ils commencent à perdre espoir,

Face aux bonbons sur les comptoirs.

Soudain, vient le temps de la reproduction,

Aux aguets, ils brandissent leurs écussons.

Chocolat, caramel beurre salé et sucre,

Sens aiguisés, la fin, la chute.

Au-devant … LIRE LA SUITE ...

ALEA JACTA EST

Mar
22

single-almond

Je la connais son histoire avant de me retrouver au réfrigérateur avec elle. Elle a parcouru l’Afrique, les champs en plein soleil, les mains noires et cornées, les fours en pierre, la pyrolyse, la nudité après avoir quitté sa coque et son empaquetage en série avec ses congénères.

Ça va faire trois semaines que je la zieute avant qu’elle ne vienne me rejoindre sur mon île. Si fière d’elle- même, pensant être riche en goût et en saveur.

Avec l’option grillée, elle se croit sur un piédestal, croit que tout tourne inlassablement autour d’elle, le centre du monde. Et pourtant, … LIRE LA SUITE ...

OUAF-OUAF

Fév
23

Chien

Paulette était jeune dans sa tête et veille dans sa peau. Un peu benêt en quelque sorte. Elle vivait au treizième étage de la résidence « Namet » près de la place Mangin et passait le plus clair de son temps, soit accrochée à son balcon à regarder passer les tramways, soit à écouter RMC Info pour suivre les matchs de la ligue 1. Elle vivotait, toujours avec un verre de cidre au bord des lèvres en faisant craquer des baies rose dans son dentier. Fort heureusement, en mémoire de son mari défunt, elle avait adopté un chien métis aux … LIRE LA SUITE ...

BOUDINE MOI UN BOUDIN

Jan
26

1024px-Boudin3

RCF Anjou, Canal Cholet, W9, Prun 92 FM et RMC sont arrivés en hâte pour couvrir l’évènement. C’est un grand jour pour la commune de Saint André de la Marche. Plus de 10 000 personnes sont rassemblées près de l’étang de la zone de loisirs. En effet, c’est la deuxième plus grande manifestation du département après le Hellfest de Clisson. L’association des pêcheurs de la gaule nantaise a elle aussi fait le déplacement. On ne sait pas pourquoi. L’évènement est sponsorisé par le centre commercial de Saint André et la fabrique de la famille « Mary l’abeille ». Un vrai … LIRE LA SUITE ...

UN ELAN CAJOLEUR

Jan
19

6674947317_a1a73f9a9a_b

Quelle chambre ! Rose, ça saute aux yeux ! Rose au plafond, rose aux murs, rose sur le lit. Mange du rose, respire du rose, écoute du rose et chie du rose.

Des poupées, des doudous, une télévision, des cadres et des jouets ; roses. A croire que sa mère lui manque. Toute cette enfance gâchée qu’elle retrouve après un âge dépassé. Son carnet intime, rose, rempli avec attention chaque jour où elle colle des photos d’elle-même en train d’embrasser sa sœur, ses parents ; des photomontages bien sûr.

Il ne lui reste plus que ses amis imaginaires à étreindre, LIRE LA SUITE ...

PEUR PANIQUE

Jan
12

1280px-Salmon_leaping_at_Willamette_Falls

Ce matin, en ouvrant mon journal, je feuillette les pages du « Ouest France ». J’en ai marre des brèves internationales alors je file au dernier feuillet : Le « Tout peut arriver ». Ma rubrique préférée, celle qui me retourne, qui me guide et me donne d’autres horizons. Je n’ai jamais été déçu, non, aucune déception. Cette rubrique reste ma préférée.

En lisant le premier paragraphe, je trouve :

« A force de chercher l’orgasme, il trouve l’âme sœur dans un cocotier ! »

Non, trop banal. J’en ai déjà lu plein des histoires comme celle-là. Je continue jusqu’au … LIRE LA SUITE ...

AN DER SPREE

Jan
05

5860172533_3b4c4c9b83

Ich bin ein Berliner !

A force de cheminer à travers les kebabs du quartier de Kreutzberg, je sens déjà, ruer vers moi, l’odeur des frites du pont rouge. Les pigeons se balancent sur chacun des piliers sans personne pour les achever. Au fond de mon ventre bondit ma graisse encore affamée. Non, elle ne veut pas être élimée malgré le ressac de la Spree. Je contemple et je m’élève dans la stratosphère de la ville. Tout s’accélère, le mur de Berlin qui s’anime sous le feu des projecteurs, le grand stade qui affiche, au loin, le score du match.… LIRE LA SUITE ...

POUSSIÈRES ATOMIQUES

Déc
26

PICT0472

Nantes, rue des trois croissants, 20h30, je m’enfile des cannettes de coca-cola au stévia. Pour moi, pas de Noël cette année, j’ai froid allongé sur mon carton, je suis à la rue. La vie m’a esquinté, il est loin le temps où je buvais des coupes de champagne dans des verres en cristal à l’hôtel Radisson. Je me déclame à moi-même des passages des Fleurs du Mal de Baudelaire en picorant des mini roulés saucisses du Super U d’en face. Le coca-cola commence à me monter à la tête, je fume une clope et sors ma flûte à coulisseLIRE LA SUITE ...