FEUILLE GOMME CRAYON

INTERPOLATION ABYSSALE

Mai
31

LuciolesMoi, Patrick.

Mystère, retour à la case départ. J’ai la tête qui tourne, qui tourne comme ma sportive dans les boulevards de la pseudo-capitale. Seul. Que faire ? Chercher la recette. Conjurer mon sort, oublier. Odorante liberté inaccessible.

Freddy ne m’aide pas, quelle bête, et pourtant je lui fournis l’avancée de mes recherches et de mes contacts. Un jour, je le presserai, sa visage entre mes mains ; clac !

J’ai beau parcourir dans tous les sens les archives du ministère du goût et des saveurs. Je retombe toujours sur le même homme : Stan. Originaire de la réunion, pas clair, peut-être celui qu’il me faut.

Alors, en mauvais détective, je décide de prendre ma mallette, quelques photos du pays et puis la route. Près du but, sur place et toujours cette fumée à travers le trou de la serrure.

Prisonnier de mes rêves, je suis condamné, vivre et revivre la même histoire. Éternel recommencement tant que je n’aurai pas trouvé la recette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *