FEUILLE GOMME CRAYON

POUSSIÈRES ATOMIQUES

Déc
26

PICT0472

Nantes, rue des trois croissants, 20h30, je m’enfile des cannettes de coca-cola au stévia. Pour moi, pas de Noël cette année, j’ai froid allongé sur mon carton, je suis à la rue. La vie m’a esquinté, il est loin le temps où je buvais des coupes de champagne dans des verres en cristal à l’hôtel Radisson. Je me déclame à moi-même des passages des Fleurs du Mal de Baudelaire en picorant des mini roulés saucisses du Super U d’en face. Le coca-cola commence à me monter à la tête, je fume une clope et sors ma flûte à coulisseLIRE LA SUITE ...

FLUIDES FRIGORIGÈNES

Nov
17

BouleComme tous les ans, madame Violetta avait stationné sa camionnette près de la foire du trône, elle était lugubre, sans affiche et peu avenante. Pourquoi Jules m’avait-il offert cette séance ? J’aurais de loin préféré jouer au chamboule tout ou bien encore monter dans le carrousel et m’offrir une vue imprenable sur la ville nantaise, voir le château des ducs de Bretagne illuminé et le miroir d’eau entouré d’enfants remplis d’innocence. Mais non ! Il a fallu que je me retrouve près de cette caravane ! Consciente que Jules avait payé, je m’introduis à l’intérieur, accueillie par un rideau sale, … LIRE LA SUITE ...

UN ÉTRANGE GOUT DE FROMAGE

Oct
13

Cubes24 rue d’Orléans, à l’angle de la rue Buerne. Il fait jour, les nuages sont nombreux et le vent est frais mais agréable.

Fraichement arrivés en camion express, ils débarquèrent dans une enseigne connue de la grande distribution. D’abord empaquetés, puis déballés, ils prirent chacun leur place respective parmi les rayons du magasin.

La musique résonnait et ils se sentaient à leur aise. Pour la première fois, ils n’étaient pas déçus. Surtout après cette vie en usine, à se faire malaxer et triturer dans tous les sens à coups de hachoir et de moule en silicone.

Olive et Aneth avaient … LIRE LA SUITE ...